Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/484

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


COMME ILS SE CONSOLENT.




DEUXIÈME FRAGMENT.




La scène est au pavillon des glaces.


UN PRÉLAT[1], L’ABBÉ DARDAMOUR[2],

LE MARQUIS DE FESSANGE, CÉLESTINE,

FRINGANTE, ZOÉ.

Célestine (allant au-devant du prélat). —

  1. Le prélat : trente-quatre ans, brun et appétissant, jolis traits, formes rondes, santé fleurie, petites manières remplies de grâces féminines ; grasseyement, peut-être plus étudié que naturel ; ton béat, qui résulte du facile amalgame d’une indomptable luxure avec une indispensable hypocrisie ; à peine sept pouces.
  2. Dardamour : vingt-sept ans ; moins matériel que le prélat, restes de manières militaires, car le personnage a commencé par servir ; il n’est pas moins luxurieux que