Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/229

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
47
EH BIEN ! JE RESTE.


mecœur si peu de tort que, quand il le le saurait, il ne pourrait presque y trouver à redire. Et puis, après tout, quelques passades par ci par là, ce sont des coups d’épée dans l’eau.

Madame Durut. — Je voudrais bien voir qu’Aphrodite-professe, vous eussiez l’ombre d’un scrupule… Franchement, ne vous faut-il que Belamour ?

La Marquise. — C’est tout assez pour ce que je veux.

Madame Durut. — Je vais vous l’envoyer à la minute. (Elle sort.)

La Marquise (un peu haut). — Et du chocolat à trois vanilles.

Madame Durut (dehors). — Belamour aura l’honneur de vous l’apporter lui-même.

La Marquise. — À propos, Durut, reprends donc ta vilaine boîte. (Celle où est le portrait de la camarde.)

Madame Durut. — Vous aurez la bonté de la remettre à Belamour.

Madame Durut est à peine hors de portée, que la marquise, dans une de ces dispositions de santé qui n’ont rien d’étonnant à son âge, se repent de ne tromper son nou-