Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/217

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
35
EH BIEN ! JE RESTE.


ne peut être qu’une magicienne qui vous aura jeté quelque sort. Je défie que sans diablerie un humain puisse accorder le moindre sentiment à ce monstre-là… Mais voulez-vous bien me reconduire ? „ Je prends son bras. On ne peut pas mettre plus d’intérêt et de complaisance au service qu’il croit me rendre… Nous marchons en silence… Tout était dit, jamais entretien n’était tombé plus à plat ; au moment d’entrer dans le pavillon : “ Adieu, monsieur, lui ai-je dit, affectant de la tristesse ; vous êtes bien complaisant, mais nous n’avons guère à nous louer ni l’un ni l’autre de nous être rencontrés… (Il paraît frappé.) Allez, cruel homme, vous venez de me faire bien du mal !… „ Ce propos l’étonne à l’excès, il me prie de lui éclaircir… “ Eh bien, monsieur, lui dis-je après avoir feint de combattre avec moi-même, sachez que je suis ici à cause de vous ; que je vous y savais, que j’étais instruite des vues d’une dame sur vous pour vous faire émigrer avec elle… Je la connais… Je m’étais trop orgueilleusement persuadée qu’une autre qui voudrait lui disputer la préférence de votre part pour le