Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/215

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
EH BIEN ! JE RESTE.


suffrages ;… mais le ciel m’est témoin… „

Madame Durut. — Oh ! le voilà ! vous l’imitez à merveille. Il me semble l’entendre et le voir…

La Marquise. — “ Bon Dieu ! m’écriai-je, vous venez de faire des yeux ! (Je riais.) — Charmante femme ! répliqua-t-il en me serrant une main, vous avez apparemment le cœur libre ; vous vous égayez, et je sens en effet que je prête infiniment à la plaisanterie ;… mais je n’aurais pas à dire deux mots,… vous me plaindriez… „ Je me suis rassise et l’ai fait asseoir à côté de moi : “ Savez-vous, monsieur, que vous m’intéressez ? Il est rare de voir par ici des êtres à élégie ; il y a de l’Young ou, tout au moins, du d’Arnaud dans votre ton et vos manières. C’est de cela d’abord que je vous plains… Eh bien ! si vous me connaissiez, vous me feriez confidence entière : je suis parfois de bon conseil… „ Alors le bon humain me conte naïvement son histoire : la négociation, ses répugnances, l’audience au boudoir, mais pas un mot des faveurs. “ À force d’amabilité, dit-il, cette femme m’ensorcèle… Et quand je croyais enfin être