Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/196

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
14
LES APHRODITES


l’eau : “ Tout au moins un baquet, dit-il, car nous en aurons besoin. „ À peine nous avons réparé notre désordre, que mon Mars, de nouveau sous les armes, ou plutôt qui ne s’est point désarmé, vous reprend Vénus au toupet, et pan ! là, comme un houzard, au moment où je lève le cul de dessus le bidet…

Célestine. — Ce n’est pas un niaiseur, à ce que je vois.

Madame Durut. — Me voilà donc prise en levrette à la volée ! et bourrée, Dieu sait ! Rien pour m’appuyer, je marche vers le lit ; lui, sans déconner, suit ; j’y tombe à plat ventre… Miséricorde, comme il fout, ce chien d’homme !… quel cogneur ! Mon embonpoint, l’attitude, le souper, tout cela fait qu’au moment définitif il m’échappa une petite incongruité. “ Je t’entends, l’ami, dit-il, mais point de jalousie, il y en a pour tout le monde ! „ En même temps, découvrant saint Pierre pour habiller saint Paul, il vous plante à l’indiscret un bâillon.

Célestine. — Comment ! et ces provinciaux aussi se donnent les airs d’être bougres ! Je croyais qu’on ne connaissait cette rocambole qu’à Paris.