Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
159
L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE.


eux-mêmes veulent bien se soumettre aux inviolables usages de cet établissement. Je veux bien vous répéter que si vous devez vous y attacher, il y va de votre sûreté propre qu’aucun germe vénérien ne puisse s’introduire parmi nous.

Trottignac (radouci). — Allons donc ! Avec votre diable de mine et votre raison si bien raisonnante, si vous ordonniez qu’on m’écorche vif, je serais, ou le diable m’emporte ! assez fou pour y consentir.

Célestine (au chirurgien). — Visitez monsieur.

Trottignac s’exécute : il produit, à travers les barreaux de sa cage, un bracquemart énorme que Célestine voit bien du coin de l’œil, quoique, pour le décorum, elle se soit écartée de quelques pas. Le chirurgien, après avoir mis le respectable outil dans un état de propreté qui lui manquait, palpe, visite, reconnaît l’état des génitoires et des aînes, du périnée, et, trouvant le tout dans l’état de parfaite santé, fait son rapport à Célestine. Celle-ci pour lors s’approche et ouvre la claire-voie, qui est une porte