Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/163

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE.




QUATRIÈME FRAGMENT.




Un quidam de grotesque tournure, et qu’il est impossible de ne pas reconnaître pour un Gascon tout brut, s’est présenté à la porte publique des bureaux de l’hospice. Porteur d’une lettre pour madame Durut, il l’a demandée avec une arrogance peu pardonnable à un homme fort mal en point et qui est venu à pied. Comme tout se passe avec le plus grand ordre chez les Aphrodites, et que qui que ce soit d’inconnu n’est admis dans l’intérieur sans avoir subi de rigoureuses épreuves, le Gascon, introduit dans une chambre qui se ferme aussitôt à grille de fer et reçu par un homme