Page:Nerciat - Contes saugrenus, 1799.djvu/58

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Madame. (criant.) Monsieur ! Monsieur !

Monsieur. (seul, ayant tourné un angle qui le met hors de portée.) La peste si je retourne ! Une plus longue promenade pourrait me couter le tiers de mon revenu… Mais baste ! Elle est si aimable ! D’un trait de plume tout cela sera rattrapé.

Cependant les confidences de Mde. de la Grapinière avaient furieusement monté la tête du luxurieux epoux ; à peine a-t-il donné au secretaire les ordres nécessaires pour les commissions de Madame, qu’il fait mettre deux modestes chevaux à une chaise fort simple, et se fait conduire à P…

Il n’est que minuit lorsque l’important personnage arrive à la porte du lion rouge ; obscure gargotte, où rarement descendent, des gens à voiture, si ce n’est par hazard quelques pauvres voyageurs du coche. Au nom de Mr. de la Grapinière fermier général ! (bien plus que le marquis voisin dans l’opinion des habitans du lieu ; car le marquis est pauvre et vilain, tandis que le financier est connu pour étaler un faste de prince.) Au nom, dis-je, de Mr. de la Grapinière tout le monde est en l’air… L’hôte et l’hôtesse ont quitté le lit ; servantes et valets circulent, les lumières se multiplient, il y a dans la maison autant de mouvement que si le feu venait d’y prendre… C’est Mr. de la Grapinière ? et qui vient prendre un lit chés nous ?

Par bonheur pour le Lucullus moderne, avant de se mettre en route, il n’a pas oublié de faire mettre dans sa voiture une dinde aux truffes, un jambon et un pâté de foyes d’oyes, avec six bouteilles variées…

Quel est enfin le mot d’une enigme aussi etonnante que l’apparition de ce grand personnage, si tard ? en si mauvais lieu ? le lecteur s’en doute : il s’agit de faire à l’instant connaissance avec l’adorable Tenore, avec l’admirable académicienne… Les bonnes gens dormaient, hélas ! d’un profond sommeil, lorsqu’on vient les eveiller en sursaut à grands coups de poings contre leur porte. Les malheureux voyent d’abord tout en noir… ils craignent qu’il ne s’agisse