Page:Nadaud - Chansons, 1870.djvu/244

Cette page n’a pas encore été corrigée


À boire !
Et vécut jusqu’à cent ans.
À boire !

Ses fermes et ses troupeaux
Étaient des brocs et des pots
À boire !
Et son antique château
À boire !
Était le cul d’un tonneau.
À boire !

Il conquit tous les coteaux
De Dijon jusqu’à Bordeaux ;
À boire !
Ses ennemis défoncés
À boire !
Dans sa cave étaient placés.
À boire !

Comme il était généreux,
Il eut des amis nombreux :
À boire !
Il ne fit que des ingrats,
À boire !
Mais le vin ne trahit pas.
À boire !

Un jour, le bon chevalier
Manqua de se marier ;
À boire !
L’amour lui dura deux jours,
À boire !