Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES

��821

��a-t-elle mis du temps à s'émouvoir ! Elle y a mis, ma foi, plus d'une année... Si bien que l'on s'étonne, que l'on cherche, malgré soi, le motif véritable, la circonstance précise d'une aussi tardive attaque) Mais le ton, l'accent de cette attaque la discréditent singulièrement. L'article n'est pas de saine polé- mique. Il n'est même pas d'une bonne encre de pamphlétaire. A défaut d'éloquence, une médiocre malignité ne parvient pas à échauffer ces pages. On y sent la petite main, le petit cerveau, le petit monsieur. Et, quand on atteint la dernière ligne du dernier feuillet, il faut avouer que la colère, dont on se croyait saisi, se donne quelque relâche, et même se décourage un instant devant la signature de M. Jean Varioi...

Nous ne nous donnerons certes pas le ridicule de "défendre" M. Paul Desjardins contre M. Variot. Aussi bien les accusations portées par ce dernier contre M. Desjardins sont d'une nature telle qu'il ne nous convient pas de les relever. Et, si M. Variot n'était à l'Indépendance qu'un collaborateur occasionnel, nous lui accorderions bien volontiers tout le bénéfice de sa petite impor- tance. Mais M. Variot est administrateur-gérant de Plndépen- dance. On ose donc reporter sur sa personne un peu de l'attention qu'on accorde à ce périodique. Or, précisément au sommaire du numéro où se lit la prose de M. Variot, nous distinguons des noms estimés et même de grands noms : ceux de Vincent d'Indy, de Paul Claudel, de Jérôme et Jean Tharaud, celui de M. Georges Sorel, Parmi le comité de V Indépendance, nous relevons la présence très respectée d'Elemir Bourges. Et le dédain que nous réservions aux plaisanteries de M. Variot se transforme en indignation dès qu'elles usurpent un tel patronage, lui dérobant une espèce de lustre, une sorte d'autorité. Cette indignation, nous l'exprimons avec la certitude de la voir partagée par tous ceux — quelles que soient d'ailleurs leurs opinions — qui écrivent ici ; par tous ceux qui, ayant approché Paul Desjardins ou pris contact avec sa pensée, savent qui il est et ce qu'il vaut.

�� �