Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CONSEILS A MON FILS 743

tif au choix des mots, à l'harmonie et à la rondeur des phrases, à l'élocution et à l'action. Cela réussit et réussira toujours. Ils crurent que je les instrui- sais parce que je leur plaisais. Il s'en trouva même pour dire que je leur avais expliqué clairement le sujet et Dieu sait si j'ai essayé de le faire. Lord Macclesfield qui avait eu la plus grande part à la rédaction de ce bill et qui est un des plus grands mathématiciens et un des plus célèbres astronomes de l'Europe, parla ensuite avec une supériorité infinie, en homme maître de son sujet, et s'expliqua avec toute la clarté que peut admettre une matière aussi embrouillée, mais, comme par le style et par la diction il ne me valait pas, ce qui devait arriver arriva : on me donna presque généralement et fort injustement la préférence.

Toute assemblée nombreuse est peuple^ cohue, quels que soient les individus qui la composent. On ne doit jamais parler raison ou bons sens à la cohue ; ses passions, ses sentiments, ses différents intérêts sont les seuls objets auxquels on doit s'attacher.

{Lettre CCXV — i8 mars 1751).

Le poids sans lustre est du plomb. Il vaut mieux parler élégamment bagatelles à la femme la plus frivole qu'un bon sens rude et grossier à l'homme le plus solide ; il vaut mieux ramasser un éventail galamment que de donner mille livre sterling d'un

�� �