Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


73 6 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

cela en vous-même ; distinguez bien le faux du vrai et ne prenez pas le clinquant du Tasse pour l'or de Virgile.

Vous trouverez en même temps à Paris des auteurs et des compagnies très solides. Vous n'en- tendrez point des fadaises, du précieux, du guindé chez Madame de Monconseil, ni aux hôtels de Matignon et de Coigny où elle vous présentera. Le président de Montesquieu ne vous parlera pas pointes ; son livre de l'Esprit des Lois écrit en langue vulgaire vous plaira et vous instruira égale- ment.

Fréquentez le théâtre quand on y jouera les pièces de Corneille, de Racine et de Molière, où il n'y a que du naturel et du vrai. Je ne prétends pas par là donner l'exclusion à plusieurs pièces modernes qui sont admirables et en dernier lieu Cénie, pièce pleine de sentiments vrais, naturels, et dans lesquels on se reconnaît.

Voulez-vous connaître les caractères du jour.? Lisez les ouvrages de Crébillon le fils et de Mari- vaux. Le premier est un peintre excellent, le second a beaucoup étudié et connaît bien le coeur, peut- être même un peu trop. Les égarements du cœur et de r esprit par Crébillon est un livre excellent dans ce genre ; les caractères y sont bien marqués ; il vous amusera infiniment et ne vous sera pas inutile. V Histoire japonaise de Tanzaï et de Néadarné du même auteur est une aimable extravagance et

�� �