Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CONSEILS A MON FILS 729

qu'avec cela il pourrait en gagner cent mille, au lieu qu'il était tellement décrié qu'il n'avait plus d'occasions de duper personne. Est-il possible qu'un honnête homme néglige ce qu'un coquin avisé voudrait payer si cher ?

{Lettre CLXXX — 2 janvier 1750).

Les femmes ne se laissent pas prendre, comme les hommes, seulement par la beauté ; mais leur faible est de toujours donner la préférence à ceux qui leur accordent le plus d'attention.

{Lettre CLXXXIII — 2^ janvier 1750).

Dans chaque grande ville il se trouve quelqu'une de ces femmes qui, par leur rang, leur beauté et leur fortune, sont à la tête de la mode. En général, elles ont été galantes, mais toujours dans les limites de la décence. L'expérience leur a appris, ainsi qu'à leurs admirateurs, les belles manières sans lesquelles elles n'auraient pu garder leur dignité et auraient été avilies par les mêmes galanteries qui les ont mises en vogue... Partout où vous vous trouverez, faites donc une cour particulière à ces femmes souveraines du beau monde ; leur recom- mandation sera un passeport pour tous les royaumes de la mode. Mais souvenez-vous aussi qu'elles demandent des complaisances et des attentions infinies. Il faudrait, s'il est possible, deviner et prévenir leurs petites fantaisies, leurs inclinations

6

�� �