Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


720 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

plus d'obligeance que d'autres n'en mettent à accorder ; et ceux qui le quittaient, le plus mécon- tents quant au fond, étaient néanmoins enchantés de sa personne et en quelque sorte consolés par ses manières. Avec toute sa douceur et ses agréments personne au monde n'avait plus que lui le senti- ment de sa situation et ne soutenait plus noble- ment sa dignité.

{Lettre CXXXVI — i8 novembre 1748).

Ne vous y trompez pas et ne croyez pas que ces grâces que je vous recommande si souvent et si sérieusement ne soient de mise que dans les transactions importantes et seulement les jours de gala. Elles devraient, s'il était possible, pénétrer dans toutes vos actions, dans toutes vos paroles. Si vous les négligez dans les petites occasions, elles vous abandonneront dans les grandes.

{Ibidem).

Personne ne s'est peut-être plus prêté que moi, dans ma jeunesse, au plaisir et à l'attrait de la bonne compagnie. Pourtant je vous assure que je trouvais toujours du temps pour les études sérieu- ses et quand je ntn pouvais trouver autrement, j'en prenais sur mon sommeil. J'avais pris la réso- lution de me lever toujours de bonne heure, quelque tard que je me fusse couché.

{Lettre CXXXIX — 13 décembre 1748).

�� �