Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


7IO LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

leur parlez que d'objets trop frivoles elles s'aper- çoivent de votre mépris et en conservent du ressentiment. Le ton qui leur convient est celui que les Français appellent entregent et qui n'est, à la vérité, que le jargon poli de la bonne compagnie. Si vous êtes un bon chimiste, vous saurez néan- moins extraire quelque chose de tout.

{Lettre CXXXI — 20 septembre 1748)

Je vous prie de ne pas permettre que des sub- tilités d'avocat, que de mauvaises distinctions de casuistes altèrent jamais en vous les notions sim- ples du bien et du mal que la saine raison et le simple bon sens suggèrent à tous les hommes. Une règle bien simple, très sûre et incontestable de morale et de justice, c'est de faire aux autres ce que nous voudrions qu'on nous fît ; attachez-vous à cela et soyez persuadé que tout ce qui peut y porter la moindre atteinte, quelque spécieux que "soit le tour qu'on lui donne, quelque difficulté qu'il y ait à lui répondre, ne peut être que faux en soi, injuste et criminel.

{Lettre CXXXI I — 27 septembre 1748)

Le sens commun, qui à dire la vérité, n'est pas trop commun, est le meilleur sens que je connaisse ; attachez-vous-y et vous n'aurez jamais de meilleur conseiller. Lisez, écoutez, pour votre amusement, des systèmes ingénieux, des questions délicates,

�� �