Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CONSEILS A MON FILS JO^

actions. Pour ma part, je trouve là beaucoup de vrai et je n'y vois pas le moindre inconvénient... Ne m'offi-ez que des actions vertueuses et je ne veux ni ergoter ni chicaner sur les motifs. Je donne volontiers à choisir entre ces deux vérités qui reviennent absolument au même : il n'y a pas de plus honnête homme que celui-là qui sait le mieux s'aimer ; ou bien le meilleur des hommes est celui qui s'aime le mieux.

{Lettre CXXIX déjh citée)

Comme les femmes sont une partie considérable ou du moins une partie très nombreuse de la société, et comme leurs suffrages sont d'un grand poids pour établir la réputation d'un homme dans le monde à la mode, (ce qui est très important pour la fortune ou la figure qu'il se propose de faire) il faut leur plaire à tout prix. Je vous com- muniquerai donc sur ce sujet certains arcana dont la vertu vous profitera, je pense, mais que vous devez tenir cachés avec le plus grand soin sans jamais donner à croire que vous les connaissez.

Les femmes, donc, ne sont que des enfants d'une taille un peu plus grande que les vrais enfants. Elles ont un caquet amusant et quelque- fois de l'esprit, mais quant au solide bon sens, à la raison, je nç.n ai connu aucune, de ma vie, qui en eût l'ombre, qui pût raisonner ou agir avec conséquence pendant vingt-quatre heures de suite.

�� �