Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


Et c'est alors qu'il s'appliqua, comme à vivre,
A connaître le plus d'êtres qu'il put,
A les connaître lentement et un a un.
En demeurant et devisant avec chacun
Quand ils étaient bien eux, quand ils étaient bien seuls.

Son secret fut de posséder
Quelque chose avec chacun d'eux
Quelqu'humble trésor qui leur fût bien cher.

Son bonheur fut de posséder
En commun avec chacun d'eux
Le souvenir secret d'un seul instant
Mais d'un instant élargi d'une telle joie
Qu'ils en pouvaient vivre bien des soirs.

Et tous ceux qu'il connut ainsi
Conservèrent tout isolée
En leur pudeur
Certaine image d'eux-mêmes
Où ils aimaient se reconnaître
Et qu'ils ne pouvaient regarder
Sans retrouver ses traits parmi les leurs.

Charles Vildrac.