Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 615

de choses sur l'histoire de la France, dans le grand ouvrage qu'ont publié sur ce sujet M. Ernest Lavisse et ses collabora- teurs. Par exemple, on lit avec beaucoup d'intérêt La Gaule Romaine de M. Gustave Bloch, et l'histoire du Moyen-Age de Ch. V. Langlois. Il n'est pas jusqu'à M. Aulard lui-même, si peu intelligent pourtant, qui sur l'Histoire de la Révolution Française ne puisse donner de précieux renseignements. Si j'ouvre au contraire un li\Te d'Albert Vandal, qui a des dons évidents, de Frédéric Masson, du duc de Broglie, voire de Gabriel Hanotaux, du duc d'AudiÉfred-Pasquier, ou de M. Thureau-Dangin, c'est aussitôt l'ennui, le bâillement, le sentiment que toute histoire est vaine, que les mouvements et les paroles des pantins pompeux dont le candidat à l'Académie ou l'académicien tire les ficelles n'intéressent en rien le réel ni l'homme ; que tous ces " portraits " enfin, tous ces " récits ", toutes ces " vues d'ensemble " sont des exercices, d'abord fort peu récréatifs, mais surtout fort arbitraires. S'il s'agit de petits personnages et de petits événements, je nie qu'il soit utile d'en noter et ainsi d'en prolonger l'existence ; — s'il s'agit au contraire de grands hommes et de grands événe- ments, je doute qu'un historien puisse parler des premiers s'il n'est pas leur pair, et qu'il puisse faire revivre les seconds, s'il n'est pas un grand lyrique. Ce n'est pas Frédéric Masson, c'est Balzac, c'est Hugo, c'est Stendhal, c'est Tolstoï, c'est Henri Heine — le Heine du Tambour Legrand — que je con- sulte sur Napoléon. Et c'est à Hugo encore ou à Stendhal que je demande le récit de la bataille de Waterloo. Il est vTai que, aux qualités lyriques, à la puissance de faire revivre, certains hommes joignent le sérieux, l'impartiahté, le goiit de la vérité solide. Ce sont les grands, les vrais historiens, nés pour raconter les grandes époques. Thucydide peut parler de Périclès ; tous deux ont contribué à former la raison de l'homme. Et le génie de Tacite égale et peut embrasser la complexe grandeur de l'Empire Romain. Mais le portrait de Richelieu par Gabriel Hanotaux ! celui de Jeanne d'Arc par Henri Martin ! La plupart des Uvtcs d'histoire sont de mau- vaises herbes qui poussent sur des tombeaux célèbres ; les

8

�� �