Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


38 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

bornes, mais il lui arrive parfois d'outrepasser les limites du possible, et son goût qui est fin, à certai- nes fâcheuses défaillances... Il est juste cependant de dire que quand il se contorsionne en d'invraisem- blables acrobaties, ce n'est jamais que par néces- sité, et comme pour atteindre un objet hors de sa portée.

Ce lyrique qu'on dirait tout absorbé par ses grands événements inténeurs,àses moments perdus se révèle observateur remarquable, psychologue subtil et narquois. Il a la vision impeccablement concrète, le trait original, sûr et concentré, un don amusant de la charge et peut-être l'étoffe d'un romancier.

Les notes de M. L. Brigge ne sont pas un livre beau, bien fait, réussi. Elles ont quelque chose de trop vert, de trop foisonnant, de trop jeune, un tremblement trop peu dominé ; elles ne sont que délicieuses et importantes, et lourdes du mystère des œuvres vivantes.

St. Hubert.

�� �