Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


COVENTRY PATMORE 4O5

Et c'est durant cette même période (1866-68) que furent composées, très rapidement, les neuf premières odes du livre qui fut appelé dans la suite : The Unhunvn Eros.

Or, pendant qu'une nouvelle vie commençait pour Coventry Patmore, et qu'ime nouvelle œuvre, la plus étrange et la plus belle, s'élaborait dans son esprit, l'œuvre de sa vie passée, UAnge dans le Maison connaissait ime nouvelle fortune. Elle n'avait plus d'admirateurs parmi les lettrés. Et Swinburne et son école, alors dans toute leur nouveauté et en pleine réaction contre Tenny- son, avaient pris l'œuvre et le nom de Patmore pour objets de leurs railleries. Au point de vue littéraire, Coventry Patmore "n'existait plus". Mais L'y/n_^^ était devenu populaire ! et se vendait, en dépit de Swinburne et du silence des critiques. ^ Mais ce n'était pas la gloire ; ce n'était pas le public qui convenait à un si haut poète. C'était un public qui voyait en lui le chantre des joies domestiques, le poète du thé de cinq heures, des tartines de confiture aux fraises, et des jeunes filles comme il faut. Et oui ! il était cela ; mais il y avait tant d'autres choses encore dans The Angel in the House. Triste popularité, basée sur une méprise et partagée avec les mille fournis- seurs des goûts littéraires de la classe moyenne ! Et puis, il vivait loin de Londres, n'avait presque plus d'amis... Cette éclipse dura quinze ans.

Il est assez rare de voir un écrivain, dont tous les

lettrés jugent la carrière finie, produire, dans le silence et

le secret, une œuvre toute nouvelle. Coventry Patmore

recommençait sa vie de poëte. Les Odes furent écrites

Il s*en Tendit 250,000 exemplaires du vivant de C. P.

�� �