Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


POÈMES 387

A une douce croissance deux fois pliée dans la feuille et dans la fleur

Proteste et brûle de projeter son essence

Au delà de l'existence.

La même

Séditieuse flamme sur soi-même

Rejetée, d'une force redoublée

Se tortille contre sa propre définition,

Et c'est le ver.

Et l'homme juste sur lui-même avère

Les limites de Dieu, entre lesquelles est la joie,

La liberté et le droit.

Et il est bien Sa ressemblance, qui

A toute heure, jour et nuit.

Construit

De nouveaux boulevards contre l'Infini.

Car ah, qui peut bien exprimer

Combien plein de limites et de quelle simplicité

Est Dieu,

Combien étroit II est

Et combien les vastes champs ouverts du pos- sible par Son pied

Sont seulement foulés

Par le plus court chemin

Jusques à Son foyer, le cœur humain !

Et toute Son industrie

Celle du petit enfant qui à sa mère chérie

Redemande sa petite chanson si jolie !

Quelles sont les nouvelles de la Nuit ?

�� �