Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


385

��POEMES (l* partie)

MAGNA EST VERITAS

Petite baie,

Spectacle de vie tumultueuse et de grand repos.

Où deux fois le jour, sans propos,

L'Océan, avant qu'il ne reflue, s'épanouit.

Sous les hautes falaises et loin de la ville énorme

C'est ici que je m'asseois.

Le monde ira sans moi et je ne crains pas qu'il faille;

Le mensonge, quand toute son œuvre est faite, pourrira :

La Vérité est grande et elle prévaudra ;

Que les gens se soucient, ou non, qu'elle pré- vaille.

�� �