Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 375

/ n faut et jamains sautés avu n' cruche plein' su s'iiesse. Toutes les citations que M. Piérard fait de ces fables témoignent d'un humour et dun bon sens fort amusant.

J. S.

« « 

FLANES RUSTIQUES ET MARINES, par Louis Even (Grasset).

M. Louis Even a soin de nous indiquer la liste de celles de ses poésies qui ont été mises en musique. Même sans cet avertissement, on devinerait sans peine que de telles strophes ont dû tenter les compositeurs. On y trouve, aimablement rajeunie et verlainisée, la chantante mélodie de Sully Prud- homme.

On n'ose plus parler des bienfaits de la rime. Il est pourtant manifeste que M. Even tire de certains rappels de son une sorte d'accompagnement continu qui rend superflu celui de la musique. Qu'on en juge par cette fine chanson :

MATIN VOILÉ

Les grappes jaunes des cytises, Dans l'air léger du ciel gris-bleu, Se bercent en un souple jeu, Par le moindre souffle surprises.

La mer, qu'un soleil pâle irise, Se moire de courants soyeux Où le pli frais du flot joyeux ^atténue et s'immobilise.

Tour à tour faible et capiteux. Un parfum d'oeillets s'harmonise A la matinée indécise.

Et selon qu'il s'enfle ou s'épuise Au souffle indolent de la brise, Tu clos ou tu rouvres les yeux

Dans une lassitude exquise.

J.S.

�� �