Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 245

l'apport était nécessaire à l'équilibre de la France, à sa santé, à sa régénération incessante ? A l'heure où les provinces du midi nous submergent d'un flot tumultueux et chimérique qu'il importe de diriger, non de suivre, ce ne serait pas trop des deux provinces qui nous manquent pour contrebalancer leur action. Au mépris de la loi même de notre développement national, à nous qui ne sommes point une race, mais une nation sans cesse renaissant du meilleur mélange des races, l'Alsace- Lorraine forme aujourd'hui cloison étanche entre la France et les pays de l'Est. C'est le plus grand désastre de la dernière guerre — et l'Allemagne qui ne saurait trouver une parfaite expansion en elle-même devrait en être affectée comme nous. Voilà, à mon sens, le problème urgent qui se pose, le vrai problème européen et national : abaisser une barrière anti-civilisatrice, mortelle à ceux qu'elle sépare. En attendant, je crois bien que Colette Baudoche aurait mieux servi sa patrie et la culture française, en épousant, fût-ce de mauvais gré, M. Asmus... — Tant que les conditions actuelles dureront, comment, hélas, lui imposer ce sacrifice ?

H. G.

��MARTIN SCHONGAUER, par André Girodie (Pion).

" Dans le fond du tableau où apparaissent les Schongauer, la vallée du Rhin déroule son paysage grandiose. En décrivant ce paysage, un historien d'art français veut expliquer les rai- sons qui lui font aimer, dans l'art du Haut-Rhin du quinzième siècle, révolution de l'Ecole d'Alsace, cause déterminante de Martin Schongauer. Notre livre se place donc sous le vocable de Martin Schongauer, qui est seul qualifié pour désigner un ensemble d'artistes, les uns connus, les autres anonjones ou oubliés, dont il demeure le plus expressif. "

Si nous signalons cette consciencieuse étude, c'est moins pour les lumières qu'elle peut nous donner sur telle œu\Te d'art que pour les problèmes de culture qu'elle implique. Les œuvres d'art laissées par l'école d'Alsace sont, somme toute,

�� �