Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


2IO LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Le Père Supérieur. — Acte d'espérance.

3^ Moine. — Comme on voit, d'un vitrail à l'autre, Jésus répéter avec joie les plus belles attitu- des des prophètes, puissent nos gestes être de ceux qu'aiment à reproduire les Anges et que le Seigneur reconnaîtra au matin du Jugement dernier.

Le Père Supérieur. — Mes frères, voici venir Pâques. Dans la cellule souterraine où je réside comme le pied du pilier central, ce matin, tandis que je lisais dans les Saints-Livres le récit de la Résurrection, la phrase " Et venerunt ad ostium monument! orto jam sole " éveilla dans mon cœur une joie inexplicable et un obscur avertissement, et je fus comme ces mineurs qui, saisis d'une profonde nostalgie, ne peuvent s'empêcher de remonter s'ils sentent au fond de leur puits qu'il fait grand soleil sur la terre ! Je me souviens de la semaine des Rameaux dans mon enfance : les aubépines fleuries, l'école abandonnée pour le catéchisme d'une heure, les processions de jeunes filles qui arrêtaient au Calvaire la voiture jaune du boulanger. Depuis, ces années de misère et cette longue maladie m'avaient condamné à la solitude et au silence, et c'est à peine si j'ai pu célébrer la Noël ; mais Dieu soit loué ! avec le nouveau printemps renaît une prospérité nouvelle ; je l'ai entendu par ma fenêtre haute, les coucous chantent dans le seringa, les laboureurs mêlent leurs refrains aux cahots de la herse sur la terre battue !

�� �