Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


196 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

XI

Elle s* élèvera un jour^ plus digne encore de son modèle ;

elle se relèvera de rabaissement profond où elle gît; la douleur

qui parcourt tous ses nerfs est créatrice d^une haute victoire. Ils gisent comme des feuilles d^ automne^ qui tombent en cercle^ toutes mouillées^ et qui tachent d^ècarlate

la forêt ^ ses fis vaillants ! Et sa vie resurgit de leur mort ,■ de leur sang^ des mille flots de leur sangy un fleuve immense se gonfle^ et c'est la France^ unie à jamais^ qui se dresse^ renouvelée. Ses fis lui ont appris la leçon de la chair : la loi inscrite en lettres rouges^ depuis que le Temps a pris sa

cour se y tel un chasseur qui poursuit la bête dans le cœur de

l ^ homme ; cette loi qui dit : jusquà r extirpation du dernier vice^ la chair n est façonnée que pour le sacrifice. Mère immortelle d une foule mortelle] Tu souffres de blessures qui ne te tueront pas^ des blessures qui portent la mort^ mais ta vie demeurera. Reste dehouty écoute le vainqueur se glorifier bruyamment. Ecoute, et prends cette musique en haine pour F éternité. Défais-toi de ta robe tissée d orgueil et de honte. Le tourment va se lever dans leur cœur, F opprobre va passer sur eux, et te laisser plus pure que Jamais. Défais tes diamants, en te rappelant leur origine, leur usage, et F abominable nom de celle qui en parait son impériale beauté.

�� �