Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


176 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

��lORAKAM

Le regard transparent du plus jeune jeune-homme !

Et sa lueur, dans ma mémoire^ éclairant le visage.

Ranime lorakâm délectable...

y entends jaillir, se taire, et s'enrichir

De son silence

L'allégresse éclatante

D'une virilité

Si tendre.

Soumise à la timidité...

Et cependant, pour mon départ, il composa

Une sauvage mélancolie. C'était l'invitation aux regrets approfondis...

Il dénoua

Son long voile qu'il me donna.

Que j' emportai sur mon cheval !

— lorakâm encor plus délectable...

André Baine.

�� �