Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée



EN MER


A Saintléger Léger

J’ai vu s’engloutir l'Extrême Occident,
Les Européens pourrissants.
J’étais fatigué de me voir en leur visage,
J’étais aussi fatigué de le voir…
J’étais éreinté du visage blanc.

Enfin pour le plus long voyage
Le plus ancien désir
Je suis monté sur mon navire.
La nuit, l’Asie est carressante,
La nuit, l’Océanie chante,
La nuit, toute l’Afrique danse !
J’étais monté sur le navire
Et ne savais encor quel continent choisir…

Pendant des jours, pendant des nuits, même sous l’équateur.
Cette occupation d’absorber la chaleur
Séduisait sourdement mon instinct hésitant
Par un morne plaisir temporiseur…

Tentation suprême ! Cri décisif ! — Le stoppage
En pleine mer nocturne…