Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


140 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

LECTURES

Au moment où l'Académie vient enfin de reconnaître l'exis- tence des Cahiers de la Quinzaine, extrayons des Pages choisies de Charles Péguy, parues chez Grasset, ce fragment sur l'alté- ration de notre culture :

C'est un phénomène très fréquent dans l'histoire de l'humanité. Pendant des siècles de grandes humanités se battent pour et contre une grande cause. Et puis tout passe. Et puis, un jour, pendant que l'humanité a le dos tourné, une petite bande de malandrins arrive, détrous- seurs de cadavres, chacals et moins que chacals, et on s'aperçoit le lendemain que ladite cause a été étranglée dans la nuit.

C'est ce qui vient de nous arriver dans le monde moderne avec le grec. Par une simple altération, par une simple prétendue réforme des programmes de l'enseigne- ment secondaire français, par le triomphe passager de quelques maniaques modernistes et scientistes français, généralement radicaux, quelques-uns socialistes profession- nels, toute une culture, tout un monde, une des quatre cultures qui aient fait le monde moderne, — il est vrai que ce n'est pas ce qu'elles ont fait de mieux, — disparaît tout tranquillement et tout posément sous nos yeux de la face du monde et de la vie de l'humanité. Sous nos yeux, par nos soins disparaît la mémoire de la plus belle huma- nité. Par une simple sophistication de programmes. Et en deuxième ligne, au deuxième degré, sous nos yeux, par nos soins périt tout l'efFort des humanistes et des hommes

�� �