Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


96 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

nous ? Ils ne s'en doutent pas, les nôtres, de Paris et des grandes villes, sans quoi... On commençait à vivre, pour- tant !

— " Il faut partir d'ici. Vous ne pouvez pas rester. " Lévy le regarda comme pour s'assurer s'il parlait

sérieusement. Il désigna d'un geste, par dessus son épaule, la boutique noire.

— " Eh bien, et cela ? Je n'ai pas commencé à rem- bourser mon fonds. Je dois tout. "

Salmon et Mayer éclatèrent en reproches.

— " On te l'avait bien dit. Tu as été imprudent, Lévy!

— " Ce n'est pas un commerce pour nous autres.

— " Il n'y a pas dix des nôtres dans cette spécialité.

— " Il nous faut des affaires qu'on puisse réaliser dans les vingt-quatre heures.

— " Une marchandise qui ne craigne rien.

— " Un Juif ne se met pas dans les cycles. "

Lévy tourna de nouveau sa tête courte et rougeaude vers son hôte.

— " Pouvait-on s'y attendre, dites ? On croyait telle- ment que c'était pour toujours, cette fois ! "

Le vieux Russe sortit de son immobilité.

— " Rien n'est durable pour le peuple de Dieu. Quand il s'est enfui ici, il faut encore qu'il s'enfuie là, et toujours ailleurs, dans la vie qui est une course sans fin. "

Le Voyageur ne ressentait aucune honte de son angoisse. Il ne cherchait pas à la dissimuler. Il avait chaud sous les paupières.

— " Réalisez comme vous pourrez, mais partez ! On ne peut pas vivre dans ces conditions-là.

�� �