Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


8l6 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

des choses douces^ qui supplient comme la haine de chanter^

douces comme la honte^ qui tremble sur les lèvres^ des choses dites de profil^

ô douces, et qui supplient, comme la voix la plus douce du mâle s'il consent à plier son âme rauque vers qui plie. . .

Et à présent je vous le demande, n est-ce pas le matin... une aisance du souffle

et l'enfance agressive du jour, douce comme le chant qui étire les yeux ?

�� �