Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 777

d'art, la sensibilité la fonde. Tout est sensibilité dans l'œuvre de Roussel, même l'intelligence qui semble plutôt tact, sens inné d'équilibre, spiritualité, harmonie ; tout y est sensibilité et sensibilité plastique. Car on ne rencontre chez ce poète nulle intention littéraire. Roussel ne sort point de son art, évoquant par delà pourtant, des musiques, des danses, des caresses d'églogue... Emule de Virgile et de Théocrite, il reste exclusivement peintre et d'aujourd'hui.

Toutes les délicatesses de cet œil, on les peut savourer à la galerie Bernheim en cinquante toiles grandes et petites et d'autant plus exquises que plus concentrées. J'avoue me plaire moins au grand panneau décoratif qu'elles entourent : trop de précision et trop peu de souplesse dans les formes, l'influence marquée de Bonnard, une vive lumière centrale qui bondit hors du cadre et disloque la perspective... Mais quoi? saurait- on délayer un parfum si rare sans qu'il s'évente ?

Pour l'ampleur de l'effort qu'elle manifeste, l'exposition d'Espagnat à la Galerie Durand-Ruel mérite que l'on s'y arrête. On risque d'être injuste pour M. d'Espagnat, en pro- portion précisément de sa facilité et de son abondance. La force qui éclate dans son œuvre, semblable à un massif de fleurs pressées, écloses à la fois, qui se gênent, s'étouffent, alourdit beaucoup de ses toiles, riches de trop de dons ardents. Il a en lui la volonté de régler cette frénésie, d'aérer cet épais jardin. Il n'y réussit point toujours ; mais c'est à quoi il faut qu'il tende. Pour moi, je préfère de lui les toiles, où il sait mettre une sourdine non seulement à son exubérance, mais à la virulence de son coloris ; trop de couleurs pures se neutralisent. Il y a là quelques portraits, quelques scènes d'intérieur, d'un charme secret et solide ; il y a même une blonde composition (une baigneuse au premier plan, deux autres au loin enlacées) qui feint le frémissement d'un Giorgione, sans soupçon de pastiche ni de classicisme rétrospectif, et qui me semble remarquable de plénitude, de légèreté et de vie. Je crois que M. d'Espagnat est en train de se persuader que l'art le plus touffu doit chercher la perfection dans la mesure ; et je me repose dans cet espoir.

�� �