Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA NOUVELLE SORBONNE 695

Ce qui toucherait au ridicule, quoiqu'en paraisse penser Agathon, ce serait une Sorbonne qui se donnerait pour mission expresse de fabriquer une élite. Elite de quoi ? Elite de qui ? Pas d'écrivains, je pense. Il n'existe heureusement pas d'Ecole des Beaux- Arts ou d'Ecole de Rome où l'on apprenne à écrire, comme, en ces lieux, à peindre. Une élite de lecteurs alors, des gens de tact et de goût ? Soit, mais cette élite d'honnêtes gens sera-t-elle, elle aussi, autre chose qu'une moyenne . Etait-ce la peine qu'Agathon reprochât aux méthodes nouvelles d'apporter " de l'assurance aux travail- leurs ordinaires " ? Un enseignement, quel qu'il soit, porte-t-il sur d'autres, et n'échappe-t-on pas à un enseignement dans la mesure même où l'on échappe à l'ordinaire ?

Agathon cite avec scandale cette réponse d'un professeur à un étudiant qui lui proposait un mémoire sur quelque point de l'éthique de Spinoza : " Soit, mais surtout, pas d'interpréta- tion. " Ce professeur pensait et parlait bien, qui tenait à ce qu'avant d'interpréter Spinoza son élève comprît d'abord avec précision quelques textes de y Ethique. Villemessant prit un jour un ramoneur dans la rue, le mit à une table et lui dit : Fais ton article ! Le Savoyard fit son article. 11 aurait pu lui ordonner avec le même succès : Interprète Spinoza ! C'est l'enfance de l'art que d'interpréter Spinoza. Il est plus délicat de l'entendre, et la

4

�� �