Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


693

��LA NOUVELLE SORBONNE

��Il faut du livre d'Agathon ^ estimer distincte- ment deux choses : lui-même et son succès.

C'est un livre de bonne tenue et de bon goût. La qualité de la culture, l'élévation d'une polé- mique précise et juste, qui sait demeurer dans les idées, porter sur 1' " esprit " et dédaigner, avec l'agréable anecdote, cette grenaille piquante et menue de la discussion courante, tout cela rend les auteurs parfaitement sympathiques : l'argument ad hominem est remplacé excellemment par un argument ex homine, l'argument qui montre dans l'auteur un honnête homme, une intelligence ordonnée, souple, raisonneuse ingénieusement et sans pointe ; celui-ci paraît en terminant dire à la Sorbonne nouvelle : Voilà ce que je suis devenu

  • V esprit de la Nowvelle Sorbonne, par Agathon (Mercure de

France). En regard de l'article que voici, nos lecteurs nous sauront gré sans doute de leur présenter (voir plus loin la Note) quelques passages particulièrement significatifs du livre d'Agathon. La question ou plutôt les questions qu'il soulève méritent qu'on s'y attarde. Nous reviendrons sans doute encore et sur ce livre et sur les articles qu'il a provoqués, en particulier sur celui de M. Faguet [Rtvue des Deux Mondes, du i" avril). (N. d. 1. R.)

�� �