Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRES DE CHARLES-LOUIS PHILIPPE 689

mence par boire un verre, on finit par tuer sa femme et ses petits enfants.

��LXXI

12-8-03. Mon vieux,

Je serai à Bruxelles samedi matin 15 août et, quant aux excuses, je t'en ferai tant qu'il faudra bien que tu pardonnes à ma répugnante paresse. Je profite d'un train de plaisir. Durée 4 jours. J'arriverai vers 5 h., mais le temps de prendre une petite cuite, je serai chez toi vers 9 h. Je serai avec un ami qui s'appelle lehl et dont je crois t'avoir parlé et comme je l'aime beaucoup c'est une raison pour que tu l'aimes.

Nous voudrions aller à Rotterdam ou quelque part, samedi soir, parce que lehl retourne à Paris dimanche soir. Moi, j'ai rendez-vous à Anvers avec Elskamp lundi matin.

Une peur m'a pris : seras-tu à Bruxelles ! Vite, une réponse. Il faut aussi qu'enfin je voie Toisoul.

A propos, ton père a-t-il reçu " La Bonne Madeleine " et " Le Père Perdrix " que je lui ai envoyés.^ Je serai bien content de voir tous les tiens.

Embrasse Miette et mes neveux pour moi. Et réponse par retour du courrier. Je t'embrasse

Louis.

�� �