Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


672 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

assez d'énergie pour en faire autant. Parle-moi de mes neveux. Le tout petit va-t-il mieux .? Et la maman ?

Allons, mon vieux frère, je te quitte un peu trop vite, mais je ne puis que faire des réflexions de gâteux et ne puis pas t'exprimer au millième la tendre affection que je te porte.

En vous embrassant tous

Louis.

LXIV

Vendredi soir, 12 8bre 1900.

Figure-toi, mon vieux, que mon roman va être édité à " la Revue Blanche ". Un Thadée Natan- son enthousiaste, quelque chose d'extraordinaire. Du reste le roman ne peut pas paraître dans la revue parce qu'il est trop raide. Ça représente tout de même des ors. Quelle cuite, ô mon ami ! Pen- dant huit jours je roulerai dans les tavernes, au milieu des alcools et des rires. Préparez-vous, filles de Paris !

Je vis toujours comme un vieux loup. J'ai lié connaissance avec une femme très intelligente et neurasthénique. Correspondances à flots. Elle ne peut pas souffrir l'homme : la voilà bien ma guigne 1

�� �