Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


POÈMES 539

VI

RoNDEL DES CeRISES

Comme des bouquets de joyaux Pendent là-bas les bigarreaux ; Et, d'un pépiement de moineaux, Sonnent les jardins clairs et beaux.

Juin vert et vermeil, sur les eaux. Met des rais d'or et des réseaux. Comme des bouquets de joyaux Pendent là-bas les bigarreaux.

Les enfants, sous les arbrisseaux. Font des pendants et des chapeaux De frais feuillage et fruits nouveaux Et, sur leurs fronts, les bigarreaux, Semblent des bouquets de joyaux.

�� �