Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


442 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

mère, dont elle avait saisi la jupe, et la tirait, découvrant deux ridicules petits escarpins de satin blanc, cependant que de son front elle heurtait le plancher qu'un tapis recouvrait à cet endroit. Madame de Saint-Auréol ne baissa pas les yeux un instant, continua de lancer droit devant elle des regards aigus et glacés comme sa voix ; elle continua :

— Ne vous aura-t-il pas suffi d'apporter au foyer de vos parents la misère ; prétendez-vous poursuivre plus loin les...

Ici brusquement la voix lui manqua ; alors se tournant vers Madame Floche qui se faisait toute petite et qui tremblait dans son fauteuil :

— Et quant à vous ma soeur, si vous avez encore la faiblesse... — puis se reprenant : — Si vous avez la cou- pable faiblesse de céder encore à ces supplications, fût-ce pour un baiser, fût-ce pour une obole, aussi vrai que je suis votre sœur aînée, je vous quitte, je recommande à Dieu mes pénates, et je ne vous revois de ma vie.

J'étais comme au spectacle. Mais puisqu'elles ne se sa- vaient pas observées, pour qui ces deux marionnettes jouaient-elles la tragédie ? Les attitudes et les gestes de la fille me paraissaient aussi exagérés, aussi faux que ceux de la mère. . . Celle-ci me faisait face, de sorte que je voyais de dos Isabelle qui, prosternée, gardait sa pose d'Esther suppliante j tout à coup je remarquai ses pieds : ils étaient chaussés en peau-de-soie couleur prune, autant qu'il me sembla et que l'on en pouvait juger encore sous la couche de boue qui recouvrait les bottines ; au-dessus, un bas blanc, oii le volant de la jupe, en se relevant, mouillé, fangeux, avait fait une traînée sale... Et soudain, plus

�� �