Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


259

��WILLIAM ERNEST HENLEY,

CRITIQUE LITTÉRAIRE ET CRITIQUE d'aRT.

William Ernest Henley fut, comme Sainte- Beuve, un poète devenu critique littéraire par la force des choses. Pendant qu'il mettait sa vie sentimentale en poèmes dont il attendait la fortune et la gloire, il avait fait, par plaisir, des lectures immenses à travers trois ou quatre littératures modernes. Et quand enfin il s'aperçut que les éditeurs ne voulaient pas de ses vers, il apporta au service du journalisme de son temps le résultat de ces lectures : une expérience littéraire acquise dans une longue fréquentation des meilleurs écrivains anglais et français de cinq siècles.

Journaliste consciencieux et travailleur, Henley affecta cependant toujours un mépris marqué pour le journalisme en général et pour son journalisme à lui en particulier. Il en tirait honneur et profit, mais il a bien soin d'en parler avec dédain. C'est que malgré ses échecs apparents en art, il se savait poète, et tenait à souligner la différence qui le séparait du commun des faiseurs de copie. Cette attitude et une certaine violence dans l'expression

�� �