Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


258 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

TEMPLE

Un quartier de montagne sculpté^

Et délicatement doré

Par des siècles ensoleillés.,.

Contre sa base un bel adolescent mulâtre

Repose

A la lumière

Ifun rouge laurier-rose..»

Seul je m^ introduis par V ouverture sacrée.

Divinité du noir

Dans son temple absolument noir.

Aucune voix ny murmure. Je n'entendrai

Rien que la multitude en mouvement des encensoirs. . .

Tous les prêtres vieillards, croyant à la mort éternelle.

Célèbrent le symbole, embaument les ténèbres !

Invisible fumée des parfums solennels...

André Baine.

�� �