Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


l'otage 2 47

TURELURE. — Un noble nom s'éteint

LE ROI. — Il n'est pas éteint. Je sais que vous avez un fils.

(Entre un huissier qui dit un mot V oreille de Turelure)

TURELURE. — Sire...

LE ROI. — Je vous entends.

TURELURE. — Les Corps de l'Etat Se sont donné rendez-vous en cette maison pour saluer Votre Majesté.

LE ROI. — C'est bien. Je leur donnerai audience incessamment.

TURELURE, montrant à gauche. — Ici, à gauche, les délégations du Corps législatif, du Conseil d'Etat, des tribunaux et du Sénat conser- vateur.

LE ROI. — Ouvrez la porte.

{On ouvre la porte à deux battants. — Bruit à droite)

LE ROI. — A droite .?

TURELURE. — A droite les évêques de France qui se jettent aux pieds de Votre Majesté.

�� �