Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


l'otage 105

Pour chérir et préférer au-dessus du sens et de la raison ces gens qui ne nous sont de rien,

Elle le fait dans l'abondance de son cœur et son salut n'y est pas intéressé.

Et vous, que pour sauver le Père de tous les hommes, selon que vous en avez reçu vocation.

Vous renonciez à votre amour et à votre nom et à votre cause et à votre honneur en ce monde,

Embrassant votre bourreau et l'acceptant pour époux, comme le Christ s'est laissé manger par Judas.

— La Justice ne le commande pas.

SYGNE. — Ne le faisantpas,je reste sans péché?

MONSIEUR BADILON. — Aucun prêtre ne vous refusera l'absolution.

SYGNE. — Est-il vrai .?

MONSIEUR BADILON. — Et je vous dirai plus : Prenez garde et faites attention à ce grand sacrement qu'est le mariage, de crainte qu'il ne soit profané.

Ce que Dieu a créé, il le consomme en nous. Ce que nous lui sacrifions, il le consacre. Il achève le pain et le vin.

Il consomme l'huile. Il donne effet pour l'éter- nité à cette parole qu'il nous a communiquée. Il fait un sacrement comme son corps même

�� �