Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


744

��QUELQUES PROPOS DE

WALT WHITMAN

��RECUEILLIS PAR HûRACE TRAUBEL

77 nest pas vain de prétendre que le journal des dernières années de la vie de Whitman, tenu, a F insu de celui-ci, par Horace Traubel, l forme un monument unique dans le domaine de la littérature biographique, — un monument qui par P ampleur de ses proportions, et plus encore par la merveilleuse netteté de son archi- tecture, assure a celui qui V édifie une place èminente à la suite de Boswell et d'Eckermann. A peine est-il nécessaire de souligner V intérêt de pages qui nous resti- tuent V image et la pensée authentiques d'un tel homme au moment où, parvenu, à travers les expériences mul- tiples de son âge viril et les méditations de sa vieillesse invalide, au sommet d'une longue carrière (et quelle carrière !) il émet, en promenant un regard serein sur le monde, quelques-unes des vérités suprêmes de sa vie et de toute vie. Ce qui met toutefois ce journal hors de

1 Horace Traubel : With Walt Whittnan in Camden. Ont paru les deux premiers tomes : le premier chez Small, Maynard & Co., Boston, le second chez D. Appleton & Co., New-York.

�� �