Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA MORALE ET LA PEDAGOGIE DE M. BARRES 615

Barbares, les bastions de la littérature française. Les Pensées en sont le Massif Central. La solution que donne Pascal au problème des rapports de l'intelligence et du cœur, c'est au fond celle même que Barres en a donnée.

�� ��C'est Maurice Barrés au contraire que Dom Pastourel pousse dans le sens de Pascal. " Ce qui fait l'intérêt moral de l'œuvre de Barrés, c'est que nous lui donnons pour base la vie indivi- duelle avec ses exigences. " — Ce moi, que Barrés défend contre les Barbares, il ne le con- centre que pour mieux le donner. 11 ne le défend contre le panthéisme romantique qui voudrait le dissoudre, que pour le mieux dépasser dans un mouvement de charité.

D'une part, en effet, Barrés s'aperçoit que ce moi qu'il aime s'explique par l'histoire de son pays, et le labeur de ses ancêtres. La société, et non pas une vague société humaine sans consis- tance et sans limites, mais la réelle société lorraine, est donc le solide soutien de sa personne. — D'autre part, le moi qui s'analyse, dans le même moment qu'il découvre la nappe secrète où il s'alimente, constate en lui du même coup une tendance invin- cible à l'amour de ces réalités qui le constituent : une " tendance à la bonté. " — " J'allais avoir

�� �