Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


542 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAIS!

Vers et Prose se soit montré infidèle à son programme origi naire qui est d'être moins une revue qu'un recueil de littérature C'est ce qui lui permet, mieux qu'à toute autre publication, de défendre et illuster " le lyrisme en prose et en poésie ". premier numéro de cette année réunit d'importants essais de Jules Renard ; un poème épique de Verhaeren, Sainl-Jean, qui fait partie de cette série de figures de héros à laquelle apparte- naient Michel- Ange et Persée ; trois élégies amoureuses de Henri de Régnier ; des pages de Jean Moréas sur Charles Guérin et de Jean Viollis sur Ch.-L. Philippe ; un conte de Julien Ochsé — sans parler d'essais d'Emile Bernard et de Gabriel Mourey, de vers d'André Salmon et de Paul Fort.

N'est-il pas singulier que ce soit auprès d'écrivains de sen- sibilité et d'intellectualité religieuse qu'il faille aujourd'hui chercher la discussion alerte, le ton vif et nuancé ? Chaque fascicule des Flèches en apporte une preuve nouvelle. Sur toutes les questions du jour, de courts articles, des notes, qui marquent une direction très consciente, mais où rien ne sent les arrière- pensées de parti. Les pontifes de la littérature bien pensante ne sont pas plus que leurs adversaires à l'abri de satires qui ne manquent pas de mordant. Enfin voici autre chose que des gémissements de persécutés ! Et voici un groupe de jeunes gens — car il est bien permis de supposer qu'une si libre polémique n'est pas l'œuvre d'hommes arrivés — voici, dis- je, des jeunes gens qui semblent beaucoup plus préoccupés de faire valoir leurs idées que de mettre en vedette leurs per- sonnes. Ils ne se doutent pas combien, du coup, leur parole acquiert de force persuasive. On se prend seulement à regretter qu'aucune polémique voltairienne n'ait plus en France la jeunesse, la fraîcheur qu'il faudrait pour tenir en balance cette polémique religieuse. Un groupe ne donne sa mesure que s'il combat des adversaires de même qualité que lui-même. Il est à craindre que les Flèches n'aient vraiment trop beau jeu.

J. S.

Le Gérant : ANDRÉ Rtjïters.

��THE ST. CATHERINE Press Ltd. (Ed. Verbeke & Co.), Bruges, Belgique.

�� �� �