Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 421

EXPOSITION FÉLIX VALLOTTON {Galerie Druet).

Tout en s' excusant de faire de la critique d'art qui est, dit- il, "la pire duperie" — car on n'explique pas une œuvre d'art, — M. Octave Mirbeau joint une importante préface au catalogue de cette exposition.

" M. Félix Vallotton, dit-il, appartient à cette génération d'artistes considérables qui, au lendemain des victoires de l'im- pressionnisme, dotèrent la peinture, je ne dis pas de formules nouvelles — ce qui supposerait un pèdantisme dont ils furent toujours fort loin — mais de nouvelles sensibilités, ce qui est beaucoup plus intéressant et beaucoup plus rare.

C'était une joie que leur amitié, et, en même temps qu'une joie, un profit. Pour moi, j'y ai beaucoup appris, même dans les choses de mon métier. Ils m'ont ouvert un monde spirituel qui, jusqu'à eux, m'était en quelque sorte fermé, ou obscur. Et ils ont ajouté au goût que j'ai de vivre, au goût que j'ai de me plaire à la vie, des raisons plus valables, plus saines et plus hautes. Je ne le dis pas sans émotion, ils ont donné à ma conscience, qui, trop longtemps, avait erré dans les terres desséchées du journalisme, une autre conscience,,.

M. Vallotton est un esprit clair, précis, très averti, très cultivé, très passionné. Comme ceux qui ont beaucoup lu, beaucoup réfléchi, il est pessimiste. Mais ce pessimisme n'a rien d'agressif, rien d arbitrairement négateur. Cet homme juste ne veut pas se leurrer dans le pire, comme d'autres dans le mieux, et il cherche en toutes choses, de bonne foi, la vérité. Ce n'est pas de sa faute s'il ne la rencontre point souvent, rayonnante dans sa nudité légendaire, mais presque toujours habillée de mensonges...

M. Vallotton a compris la peinture décorative à sa façon, qui est celle des maîtres. Ce qu'il recherche, ce n'est point l'abondance et l'éclat de l'ornement, la stylisation des formes ou leur défor- mation. Il a le goût de l'absolu. Les grandes conceptions le hantent. Et alors, c'est sur de fonds unis de ciel ou de mer, à peine mouvants, un peu sévères, et strictement muraux, des groupements, des accords de figures nues, une combinaison logique, serrée, balancée de leur mouvement, de leurs formes, de

7

�� �