Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 419

ble. La question n'est pas de " mettre " ce qui vient, mais de M mettre " ce qu'il faut et avant de " mettre " quoi que ce soit» de déterminer quelles sont les nécessités intimes qu'il importe de satisfaire et d'obéir. M. Louis Thomas, jusqu'à ce jour, s'est éparpillé à tous les vents. Sa formule, c'a été le guilledou. Pas une fantaisie, pas une curiosité à quoi il n'ait cédé. Mais une préférence, un concert, une préméditation, voilà ce qu'en vain nous chercherions en ses ouvrages. L'important semble être pour lui d'exprimer ce qui passe ; nous persistons à croire que l'intérêt et la raison d'être du poète, c'est tout au contraire d'exprimer ce qui demeure, ce qui dure et fait le fonds même, particulier et personnel, du cœur. M. Louis Thomas a prodigué essais, critiques, études, histoire, roman, poèmes — et j'en omets vraisemblablement !... Il a rencontré parfois sa veine, parce que ce serait bien le diable si, à taper de tous les côtés, on ne finissait pas par toucher quelque chose... Il ne s'est jamais cherché : le hasard et l'insouciance ont seuls réglé son activité. Sans doute je l'entends me dire, impatienté, qu'il ne faut pas chercher midi à quatorze heures et qu'il n'est en fin de compte que de le prendre tel qu'il est. — Tout ce qu'en dépit d'une si déplorable administration, on devine chez lui de ressources gaspillées et de dons sans emploi ne nous permet pas de croire qu'il n'y ait pas en lui autre chose. — Sinon, je vous assure, Thomas, vous com- menceriez à nous intéresser beaucoup moins...

A. R.

��*

��MALARIA, par W. H. S. Jones.

Bien que ce livre ne soit pas encore traduit en français, nous croyons devoir le signaler, pour ce qu'il touche à l'un des problèmes les plus graves de l'histoire de l'art, et apporte à la méthode historique elle-même un enseignement.

Non l'explication, mais un éclaircissement sur les causes de ces phénomènes obscurs que furent la décadence des civilisa- tions antiques. La Grèce, en l'an 450 avant J.-C, semble avoir atteint un état d'harmonie, de prospérité physique et intellec-

�� �