Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


LE RÈGNE DE L ARTISTE 329

mentalités professionnelles, celle de l'artiste est loin d'offrir le plus grand intérêt psychologique. Les particularités d'esprit et de cœur qu'on j découvre ont cette tare d'être les moins in- génues qui soient. Le fait de continuellement servir de matière à littérature ou d'aliment à l'émotion plastique les gauchit et les déforme. Elles réagissent vite en sujets bien dressés qui tombent en état d'hypnose à toute réquisition. Commode terrain d'expérience mais dont le sol épuisé, dénaturé par les interventions chimiques, n'a plus rien de l'antique humus. Si l'on cherche dans les cœurs d'artistes les secrets du cœur humain, c'est par paresse, parce qu'il n'y a qu'à les laisser parler et se commenter, tandis qu'il faut du temps et de l'ingéniosité pour interroger ceux qui se taisent. Combien un geste, un cri échappés au» homme ordinaire est plus significatif, plus in- attendu que ce même geste ou ce même cri surpris chez un artiste ! Combien le véritable amateur de psychologie y trouve davantage à s'instruire ! L'écrivain peut être un excellent investigateur, mais il n'est lui-même qu'un médiocre sujet d'in- vestigation psychologique.

" La Nature vue à travers un tempérament ", combien de telles formules semblent d'abord inno- centes ! Que n'a-t-on eu soin d'ajouter : " utt tempérament qui s'ignore, un tempérament malgré lui " ! Dès l'instant que le tempérament jouant

�� �