Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


I3*> LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

à son avancement. Il est un engin essentiellement dynamique, il ne faut pas qu'il cesse de faire effort sous peine de s'abîmer. Ainsi son parcours est une lutte, il ne peut rien sans hostilités; il ne progresse qu'en repoussant à tâtons l'ennemi informe qui l'environne. Mais il lui faut se garder d'une victoire par- faite ; car s'il triomphe de la résistance, il s'effondre.

Delagrange tenait la barre, et de tous ses membres il médi- tait avec exactitude le degré, sans cesse différent, d'inclinaison des plans à opposer à la rafale. " Il travaille là- haut!" Quel- qu'un dans la foule a dit ce mot admirable. — Continuité de l'effort, tension de tout l'esprit qui, exprès, a diminué vertigi- neusement ses chances de survivre, afin qu'en maintenant seul celles qui restent, il éprouve mieux sa puissance. Côtoie- ment volontaire de la mort ; rapprochement des limites ; toute la vie se rassemble dans l'âme comme la population d'un pays dans la capitale assiégée, afin d'être mieux en présence et pour qu'aucune parcelle de l'être ne soit sans participer au danger. — Alors aussi on connaît par la suppression de tout ce qui le justifie ce que peut être l'espoir dans sa violence : une sorte de transport muet, de cri arrêté dans la gorge.

Dans un virage, les deux ailes se sont brisées sous l'effort... La foule s'est retirée en silence.

J. R.

��REVUES.

Dans le numéro d'automne de Poésie, André Fontainas nous persuade élégamment, en traduisant un poème de Meredith, que si ces subtils tissus toujours se déchirèrent au contact des mots français, ce n'est pas qu'il y ait incompatibilité entre eux, mais bien que jamais les mains qui les déplièrent ne furent assez pieuses ni légères : un peu plus loin, de trop brèves Notes de voyage de Carco qui s'interrompent quand justement on commençait d'en goûter la vivacité et la fraîcheur.

Dans Isis, de Novembre- Décembre, quelques pages de

�� �