Page:NRF 1909 8.djvu/50

Cette page n’a pas encore été corrigée


134 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

6.

��l'attente

��Les prunes tombent ; Sept de dix restent encore. Jeunes gens qui me désirez^ Voici le jour heureux.

Les prunes tombent ; Trois de dix restent encore. Jeunes gens qui me désirez^ C'est aujourd'hui le jour.

Les prunes tombeîjt; Le panier plat les recueille. Jeunes gens qui me désirez., C 'est le jour de parler.

7-

LES SUIVANTES

A peine luisent les étoiles : Trois ou cinq a V orient. Nous allons doucement dans le soir., Au palais jusqu'à l'aurore. Mais tout autre est notre sort.

�� �